Les domaines - Rhône

  • Le Sang des Cailloux

    L'un des leaders de l'appellation Vacqueyras
     
    Cette appellation relativement jeune est lovée entre les territoires de Châteauneuf du Pape et Gigondas. Le Domaine fût crée par deux frères dans les années 1970. Il fût par la suite divisé. Après des études à Montpellier, Serge Férigoule intégra le domaine en 1979 en tant qu’employé. Le propriétaire du domaine n’ayant aucun héritier, Serge Férigoule devint associé du domaine du Sang des Cailloux avant d’en devenir l’unique propriétaire à l’aube des années 1990. Le Sang des Cailloux compte 17 hectares plantés de 70% de Grenache, 20% de Syrah, 7% de Mourvèdre et 3% de Cinsault. Cet assemblage est utilisé pour élaborer la cuvée générique qui constitue la très grande majorité de la production. Cette cuvée phare de Vacqueyras change de nom selon les années. Ainsi, le Vacqueyras générique du Sang des Cailloux peut se nommer Cuvée Floureto, Cuvée Doucinello ou Cuvée Azalaïs. Ces noms ne sont autres que les prénoms des 3 filles de Serge Férigoule. Cette figure du Rhône propose également une cuvée de Vieilles Vignes baptisée Lopy du nom de la ferme où il est né. Cette cuvée est le fruit d’un assemblage de 75% de Grenache et 25% de Syrah. Enfin, le Sang des Cailloux produit une cuvée d’exception sur certains millésimes dénommée Cuvée Oumag. Grâce au savoir faire de son propriétaire et à son exceptionnel terroir, le Sang des Cailloux est devenu l’un des domaines incontournables du Rhône.
  • Domaine E. Guigal

    Côte-Rôtie la Mouline, la Turque, la Landonne... le mythe Guigal
     
    Guigal a été lancé en 1946 par Etienne Guigal au sein du petit village d'Ampuis dans le Nord de la Vallée du Rhône. En 1961, Marcel Guigal âgé de seulement dix sept printemps rejoignit la maison familiale. Son père Etienne devenu inopinément aveugle c’est à Marcel Guigal que revint la gestion du domaine familial. Sous la direction de Marcel, Guigal change radicalement de dimensions. De l’acquisition de Vidal-Fleury d'affaires en 1984, à l’achat du Château d'Ampuis la maison Guigal devient vite incontournable. Le Château d'Ampuis produit en effet les vins les plus prisés de l'appellation Côte-Rôtie : la Landonne, la Mouline et la Turque. A ces trois grands noms il convient d'ajouter le fameux condrieu La Dorianne, la cuvée Château d'Ampuis, la Vigne de l'hospice à Saint Joseph et les cuvées Ex-Voto en Hermitage. Toutes ces cuvées hors normes bénéficie d'un élevage de trois ans ce qui donne aux grands vins de Guigal leur texture soyeuse. Parrallement à ces grands vins, Guigal développe une activité de négoce à travers l'ensemble de la vallée du Rhône. Cette gamme à succès est d'une grande régularitée y compris pour le côtes du rhône générique.
  • Vieux télégraphe

    Vieux Télégraphe, la perle du plateau de la Crau
     
    Le domaine tient son nom d'une ancienne station de télégraphe optique, qui était autrefois située sur la colline où est établi le domaine. L'histoire du domaine lui-même commence en 1898 avec Hippolyte Brunier qui planta de la vigne sur le plateau de la Crau. Au cours des années suivantes, le vignoble du Vieux Télégraphe a été étendu, notamment par Jules Brunier, jusqu’à atteindre une taille approchant les 17 hectares. Au début du 20ème siècle, le domaine fit face au phylloxéra et la guerre. Henri Brunier, redressa le domaine avant d’en confier les rênes à ses fils Daniel et Frédéric en 1981. Aujourd’hui, le domaine du Vieux Télégraphe est l’une des propriétés les plus en vue de Châteauneuf du Pape. Le domaine compte 70 hectares de vignes âgées en moyenne de 60 ans pour les rouges. Les vignes de grenache représentent 65% de la surface viticole. Il ya aussi la Syrah (15%), du Mourvèdre (15%), du Cinsaut et un mélange d'autres variétés, dont certaines sont blanches comme le Grenache blanc, la Clairette, la Roussanne et le Bourboulenc. Pour Robert Parker qui a classé le Vieux Télégraphe domaine exceptionnel : « le style de Vieux Télégraphe ne peut que plaire à la fois aux néophytes et aux connaisseurs des vins du Rhône, et ce domaine de renom a acquis sa popularité internationale de la plus belle façon qui soit : en la méritant ».
  • Domaine Michel Chapoutier

    Au sommet de l'appellation Hermitage
    Vigneron de l'année 2014 pour Bettane & Desseauve
    Chapoutier est une maison familiale héritière d’une longue histoire dans la production de vins du Rhône. Sous l’impulsion du brillant Michel Chapoutier, la maison a subie une profonde transformation au cours des dernières décennies notamment dans le style et la qualité des vins. La maison Chapoutier fût fondée en 1879 par Polydor Chapoutier et s’est transmise depuis de père en fils. Aujourd'hui M. Chapoutier est l'une des figures incontournables du Rhône. Partie prenante dans de nombreux vignobles en tant que négociant, Chapoutier n'en néglige pas moins sa maison cises à Tain l'Hermitage. Comme c'est le cas avec de nombreux vignerons celui-ci croit que grand vin se conçoit tout d’abord dans la vigne et non dans une cave. Chantre de la biodynamie, Chapoutier favorise de faibles rendements, et évite les levures de culture. Il fit un pas supplémentaire dans ceci en convertissant le domaine à la biodynamie. La gamme de vins est aujourd'hui régulière, Hermitage, Châteauneuf-du-Pape et Côte Rôtie comptent parmi les meilleurs. Les séléctions parcellaires d'Hermitage, Saint Joseph et Crozes Hermitage produites en quantités infimes atteignent un niveau impressionnant notamment en blanc.
  • Domaine Jean Louis Chave

    Jean-Louis Chave, le vigneron mythique d'Hermitage
     
    Au domaine Chave on est vignerons de père en fils depuis 1481. Etabli sur la commune de Mauves non loin de Cornas, la propriété est aujourd’hui conduite par Jean-Louis Chave qui a pris la succession de son père Gérard. Robert Parker décrit ce duo familial comme « deux des meilleurs vinificateurs de la planète ». Le Domaine Chave possède une magnifique collection de terroirs qui, une fois réunis en bouteille donnent une finesse et une complexité magiques. Jean-Louis Chave propose notamment des vins rouges et blancs de l’appellation Hermitage ainsi que des vins rouges de l’appellation Saint-Joseph. Les vins blancs d’Hermitage sont le fruit d’un assemblage de Marsanne et Roussanne issus des terroirs Maison Blanche, Peléat, l’Hermite et les Roucoles. Les Hermitages rouges sont quant à eux issus des terroirs les Bessards, le Méal, l'Hermite, Peléat et les Roucoles. Certaines années, le Domaine Jean-Louis Chave propose la cuvee Cathelin. Cette cuvée exceptionnelle tire sont nom de l’artiste Bernard Cathelin, un ami de la famille Chave qui a dessiné l’étiquette de cette cuvée qui vit le jour en 1990. Dotés d’une grande capacité de garde, les vins du Domaine Chave sont des modèles d’élégance que les amateurs du monde entier s’arrachent.
  • Château de Beaucastel

    Des Chateauneuf du Pape d'une qualité exceptionnelle
    Le Château de Beaucastel est considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs domaines de Châteauneuf-du-Pape. Et pourtant, il s’agit d’une propriété atypique pour l'appellation. De tous les domaines de la région, le Château de Beaucastel est l'un des trois seuls à planter et vinifier les 13 cépages autorisés pour l'appellation. Par ailleurs, Beaucastel utilise une forte proportion de Mourvèdre contrairement à la majorité des domaines de Châteauneuf-du-Pape qui privilégient la Grenache. Les origines du Château remontent au 16ème siècle. Aujourd’hui, le domaine est géré depuis 3 générations par la famille Perrin. Les Perrin s’emploient à produire des vins qui se veulent le fidèle reflet de leur terroir. Les engrais chimiques sont bannis et les traitements sont réduits au maximum en vue de produire les raisins plus sains possibles. Mondialement réputé pour ses rouges, le Château de Beaucastel n’en demeure pas moins l’un des meilleurs producteurs de Châteauneuf-du-Pape Blanc. Cependant, les amateurs convoitent tous la célèbre cuvée Hommage à Jacques Perrin qui représente la quintessence des vins de Château de Beaucastel.
  • Domaine Laurent Combier

    Le Clos des Grives au firmament de Crozes-Hermitage
     
    Le Domaine Combier est avec le Domaine Graillot le domaine phare de l’appellation Crozes Hermitage. Le domaine comprend 20 hectares de vignes dont 90% sont en rouge. Maurice Combier acquit ce domaine situé au nord de Pont-de-l'Isère en 1962. Quand Laurent Combier prit la relève de son père, l'appellation Crozes Hermitage était relativement inconnue. Apprendre à obtenir une parfaite maturité des raisins et moderniser le chai furent les première préoccupations de Laurent Combier . Héritier d’un savoir faire mais avant tout d’une philosophie, Laurent a hissé son domaine parmi les meilleurs du Rhône notamment au travers de sa cuvée le Clos des Grives. D’une grande régularité, les vins du domaine sont dotés d’une belle aptitude au vieillissement.
  • Domaine Yves Gangloff

    Yves et Mathilde Gangloff, les artistes de Côte Rôtie et Condrieu
     
    S’il n’y avait pas rencontré son épouse Mathilde, il eut été peu probable qu’Yves Gangloff s’installe dans le Nord du Rhône. Originaire d’Alsace, Yves ne ressemble pas à la plupart de ses confrères. Se définissant lui-même comme un artiste, il abord un look de star du Rock. Ce guitariste passionné officie d’ailleurs dans un groupe qu’il a formé avec ses amis du Domaine Georges Vernay. Après avoir officié chez Delas, Yves Gangloff a commencé avec quelques parcelles de Condrieu au début des années 1980. Le négociant ayant acheté ses raisins faisant faillite au moment de la récolte de 1987, Yves Gangloff se trouva contraint de commercialiser lui-même son vin. Aujourd’hui le domaine est un véritable micro-domaine de 6 hectares en Côte-Rôtie et d'environ 5 hectares en Condrieu. Selon les millésimes, Gangloff produit entre 800 et 1100 caisses ce qui ne permet pas de répondre à la demande. Gangloff produit deux cuvées Côte-Rôtie : La Barbarine et La Sereine Noire. La Barbarine provient de 2 parcelles de jeunes vignes jonchées sur des sols de granit. À l'opposé, La Sereine Noire, provenant de vignes de plus de 40 ans des parcelles Mollard (granit) et la Côte Rozier (sols schisteux). Yves Gangloff n’utilise pas de chêne neuf durant l’élevage. Le domaine compte parmi les quelques producteurs de grande qualité qui ont surgi au cours de la dernière décennie dans le Rhône.
  • Domaine Yves Cuilleron

    L'un des très grands vignerons du Rhône
     
    Yves Cuilleron est une superstar du Nord de la vallée du Rhône. Sa réputation s’est construite sur la finesse de ses vins de Condrieu bien qu’il produise également de superbes Côte-Rôtie et Saint Joseph. Yves Cuilleron a pris les rênes du domaine Cuilleron en 1986 suite à la décision de son oncle Antoine de vendre le domaine. Le succès d’ Yves Cuilleron est d'autant plus remarquable, que celui-ci n'avait pas d'expérience viticole. Au fil des années, de nouveaux achats de vignobles ont augmenté considérablement la taille du domaine Cuilleron tant et si bien qu’Yves Cuilleron est devenu l'un des plus importants producteurs de Condrieu.
  • Domaine Auguste Clape

    Le domaine incontournable de Cornas
     
    Le Domaine Auguste Clape est une référence incontournable de l’appellation Cornas dans la vallée du Rhône septentrional. La propriété de plus de 7 hectares qui fait la part belle à la syrah en rouge, est dirigée depuis 1990 par Pierre Clape, le fils d’Auguste qui créa cette entreprise familiale en 1957. L'appellation Cornas doit beaucoup aux travail d'Auguste Clape qui a largement contribué a sa résuréction. Le Domaine Auguste Clape réalise à chaque millésime deux cuvées de cornas où la vinification se déroule en cuves béton suivie, d’un élevage en vieux foudres. Les vins élaborés par la propriété nécessitent quelques années de garde pour s’exprimer au mieux. Très rares et très prisées, les cuvées du Domaine Auguste Clape font l’objet d’une attention toute particulière à chaque nouveau millésime. Propriété traditionnelle, le Domaine Auguste Clape propose deux cuvées que la critique place au sommet des vins de Cornas.
  • Domaine Pierre Gaillard

    Un vigneron dynamique emblématique de Côte Rôtie
     
    Pierre Gaillard fût frappé par le virus du vin dès son plus jeune âge. Son premier vignoble était constitué de quelques plants de Chardonnay plantés dans le jardin de ses parents. Après avoir travaillé pour Guigal et Vidal Fleury, Pierre Gaillard frappa un grand coup dès son premier millésime. Son Saint Joseph issu d’une seule parcelle fût salué par la critique. Depuis Pierre Gaillard a étendu son domaine principalement en Côte Rôtie et Condrieu. Pierre Gaillard est considéré aujourd'hui comme l'un des meilleurs vignerons de la vallée du Rhône. Son domaine est situé sur la commune de la ville médiévale de Malleval.
  • Domaine Jean Michel Gerin

    Le virtuose d'Ampuis
     
    Jean-Michel Gerin est à la tête de 9 hectares dans l'une des plus petites appellations de France (moins de 200 hectares sont plantés en Côte Rôtie). La demande pour les excellents vins du Domaine Gerin a dépassé de loin sa capacité de production. Loin de se laisser griser par le succès en appellation Côte Rôtie, Jean-Michel Gerin s’est également lancé dans la production de l'un des vins blancs les plus difficiles à maîtriser : Condrieu. Depuis peu le domaine Gerin produit également un Saint Joseph de très belle facture. Le domaine compte deux hectares en Condrieu à forte densité de Viognier. Jean-Michel Gerin produit 3 cuvées en Côte Rôtie : Champin le Seigneur, Les Grandes Places, et la célèbre La Landonne. Chaque vin a sa propre personnalité, une individualité qui exprime la particularité de son terroir.
  • Georges Vernay

    Le domaine emblématique de l'appellation Condrieu
     
    Georges Vernay et ses inlassables efforts pour la défense de l’appellation Condrieu sont devenus légendaires. En effet, bien que seul, Georges Vernay a réussi à ressusciter Condrieu, son talent a inspiré les vignerons du monde entier. En 1997, cette grande figure du Rhône a confié les rênes du domaine familial à sa fille Christine. L’histoire du Domaine Vernay débute en 1953 à partir d’une parcelle d’un hectare et demi en Condrieu dénommée Le Côteau de Vernon. Aujourd’hui, la propriété compte 16 hectares dont 7 en appellation Condrieu. Vernay est devenu synonyme d’un Viognier de grande qualité, néanmoins le domaine développe une gamme impressionnante de vins rouges notamment en Côte Rôtie.
  • François Villard

    Les meilleurs vins de Saint Joseph, Condrieu et Côte Rôtie
     
    François Villard est un jeune et talentueux vigneron qui a atteint en un temps record les plus hautes sphères du Nord de la Vallée du Rhône. L’homme qui est aussi doué que passionnant est intarissable sur les différents sols, climats et expositions de ses différentes parcelles. François Villard n’épargne aucune dépense pour améliorer la production de ses superbes vins de la baisse des rendements dans les vignobles à l'achat de tonneaux de qualité supérieure chaque année. Le Domaine Villard fût crée de toute pièce au début des années 1980 par François Villard. A force de travail et d’acquisition, la propriété regroupe désormais 25 hectares d’appellations prestigieuses. Le Condrieu du domaine Villard sont plein de style et conservent une intensité minérale alléchante tandis que les rouges de Saint Joseph et de Côte Rôtie sont massif mais non dénués de finesse.
  • Alain Voge

    L’un des pionniers de l’appellation Cornas
     
    Le Domaine Alain Voge comprend 70 parcelles de vignes établies sur un total de 7 hectares. Bien que Parker et Wine Spectator considèrent ses vins parmi les meilleurs au monde, Alain Voge reste d’une merveilleuse simplicité. Ce vigneron talentueux représente la quatrième génération de la famille Voge à produire du vin à Cornas. La quasi-totalité des vignes du Domaine Voge sont âgée d’environ 50 ans, ce qui signifie que la quasi-totalité de la production est labélisée Vieilles Vignes. Les Cornas d’Alain Voge sont aujourd’hui au plus haut niveau de leur appellation.

Filtrer la liste

Prix

5 € - 635 €

En promotion