Château Pavie Decesse 2006

Château Pavie Decesse 2006

New product


AOC - Saint-Emilion

Plus de détails

Rouge Bouteille 75cl 14°
Bettane et Desseauve
16,5 /20
Robert Parker
94 /100
RVF
17,5/20
Wine Spectator
89-91/100

Avec un 94/100 chez Parker, ce Pavie Decesse 2006 croise dans les hautes eaux des vins d’exception. Tous les vins du Château Pavie Decesse

Les 4 hectares de Château Pavie Decesse sont situés sur un plateau calcaire dominant Château Pavie. Cette zone est l’un des berceaux de la vigne du Saint-Émilionais car sa trace est présente au IVe siècle même s’il faudra attendre le XIXe siècle pour que l’activité viticole de ce lieu se développe. Propriété de Jean-Paul Valette pendant plus de vingt ans, Château Pavie Decesse fût racheté par Gérard Perse qui détient par ailleurs Château Pavie et Château Monbousquet. A l’instar de son prestigieux voisin la courbe de la qualité des vins de Château Pavie Decesse ne cesse de s’envoler.Tous les vins de Saint-Emilion, appellation de Bordeaux.

115,80 €

TTC

062164173b5ee1171f05c51aec337c19.png
Robe Belle robe noire bleutée sur des nuances d’aubergine.
Garde Apte au vieillissement.
Nez Arômes de cerises, de mures, de réglisse et de menthe.
Temperature 16 - 18 °C
Bouche Tannins veloutés, riche, finale longue sur réglisse et violette.
conseils de dégustation


Tournedos sauce morilles, magret de canard aux épices.
Château "Château Pavie Decesse" Château Pavie Decesse

Pavie Decesse, le frère jumeau de Château Pavie
 
Les 4 hectares de Château Pavie Decesse sont situés sur un plateau calcaire dominant Château Pavie. Cette zone est l’un des berceaux de la vigne du Saint-Émilionais car sa trace est présente au IVe siècle même s’il faudra attendre le XIXe siècle pour que l’activité viticole de ce lieu se développe. Propriété de Jean-Paul Valette pendant plus de 20 ans, Château Pavie Decesse fût racheté par Gérard Perse qui détient par ailleurs Château Pavie et Château Monbousquet. A l’instar de son prestigieux voisin la courbe de la qualité des vins de Château Pavie Decesse ne cesse de s’envoler.