Les domaines de Loire - Vins de Loire

  • Moulin Touchais

    Moulin Touchais a été fondé en 1787 et Jean-Marie Touchais, qui gère aujourd'hui le domaine représente la huitième génération de vignerons. C'est son père, Joseph, qui établi la pratique du vieillissement des liquoreux pour un minimum de dix ans en cave avant de les sortir sur le marché. Ainsi, les vins sont plus prêt à boire dès leur arrivée dans nos caves. Il y a maintenant plus d'un million de bouteilles dans les caves du Moulin Touchais à Doué-la-Fontaine.
    Avec 35 hectares de ses 150 hectares de vignes consacrés aux liquoreux, Moulin Touchais, basé à Doué-la-Fontaine, doit être l'un des plus grands producteurs de Coteaux-du-Layon. Seul le meilleur de la production est mis en bouteille et vendu comme Moulin Touchais. Le reste, la vaste production d'Anjou-Saumur de ce domaine de 150 hectares est vendue en vrac, majoritairement destinée à être transformée en vin pétillant.

  • Clos Rougeard

    Jean-Louis et Bernard Foucault, aussi appelés « Charly » et « Nady » représentent la huitième génération de viticulteurs installés sur le domaine du Clos Rougeard. Ce domaine situé à Chacé, entre Tours en Angers, possède notamment une parcelle de vigne cultivée depuis 1664 au moins. Le domaine s'étend sur 10ha en appellations Saumur et Saumur Champigny.
    Les frères Foucault appliquent et promeuvent l’agriculture biologique depuis les années 1970. Leur influence s'est étendue bien au delà de la Vallée de la Loire, montrant à de nombreux viticulteurs qu’il était possible de faire des vins bios d’exception, même à une époque où cela n’allait pas de soi.
    Entièrement tournés vers la qualité, les frères Foucault produisent quatre cuvées. En rouge, toutes issues à 100% de cabernet franc, le cépage emblématique des rouges de la Loire, trois cuvées en appellation Saumur-Champigny : Le Clos, une appellation générique, sans précision de lieu-dit, Les Poyeux, un superbe terroir en pente douce, et Le Bourg, une parcelle de très vieilles vignes dans le village de Chacé où se situe le domaine. En blanc, en appellation Saumur, une cuvée Brézé, un lieu-dit très calcaire, le plus beau terroir de l’appellation pour les blancs (cépage chenin).
    Décédé en décembre 2015, Jean-Louis Foucault, dit Charly, laisse orphelin de nombreux vignerons de Loire et de toute la France. Son frère Bernard, alias Nady, poursuit le modèle de saine viticulture séculaire et le style des vins, qui a fait la notoriété mondiale du domaine, qu'il souhaite progressivement transmettre à son neveu Antoine, le fils de Charly.  
    S’il ne fallait choisir que deux vins produits par les frères Fouclaut, ce serait le Saumur Brézé, soit leur seule cuvée en blanc et le Saumur-Champigny Le Bourg en rouge, dont le potentiel de garde attend aisément la vingtaine d'années.

  • Terres de ROA

    ROA est l’acronyme de Raisins – Organics – Attitude. Le nom de ce domaine porte en lui ses convictions et ses pratiques de viticulture biologique.Le Domaine de Terres de ROA est le seul domaine de l'AOC Saint-Pourçain en Agriculture Biologique certifié depuis 2009.
    Axés sur le respect de l’environnement, Claudine et Luc Tisserand et l’une de leur fille, Loren sont aujourd'hui à la tête de ce vignoble de 18 hectares et demi. Les parcelles sont réparties sur les communes de Monétay sur Allier et Breuilly Cesset sur un terroir silicieux en surface, laissant davantage s’exprimer le fruit et granitique en profondeur, permettant à la minéralité du terroir de l’emporter. Le vigneron a fait ici le choix de diversifier les cépages. Si Chardonnay, Gamay et Pinot Noir sont usuels dans cette région du Val de Loire, le Tressallier est une spécificité cultivée uniquement sous l’Appellation Saint-Pourçain.
    Ce n’est que depuis 2010 que le Domaine de Terres de ROA vinifie sur place sa production de cuvées en rouge, rosé et blanc. Cuvée Lunaire, Cuvée Solaire… Au domaine, le nom des vins rappelle eux aussi qu’ils sont réalisés dans le respect de l’environnement et des rythmes naturels.

  • Domaine Michel Chevré

    Avant de s'installer en 2007 à Courchamps, Michel Chevré a travaillé aux côtés de Thierry Germain en tant que chef de culture du domaine des Roches Neuves, à Varrains. Ensemble ils ont converti le Domaine des Roches Neuves en bio, fait naitre la cuvée l’« Insolite » des Roches Neuves... Et leur collaboration continue encore aujourd'hui, avec la cuvée effervescente "Bulles de Roche" ! Il s’est ensuite construit sa propre renommée grâce à sa cuvée « Les Ecotards », une AOC Saumur essentiellement produite à partir du Chenin.
    Le vignoble du domaine Michel Chevré est essentiellement composé de Chenin, sur une butte calcaire du village de Courchamps. Cultivées selon les règles de l’agriculture biologique, ses vignes produisent des raisins de grande qualité. Au domaine Michel Chevré, toutes les étapes de la vinification s’effectuent à basse température, afin de préserver la personnalité originelle du raisin.

  • Domaine Charles Joguet

    Originairement fondé par Jacques Joguet en 1957, le domaine a vraiment connu un renouveau avec l'arrivée aux commandes de Jacques Genet. Lui et son équipe ont pu conduire leurs 40Ha de façon exemplaire pour pouvoir atteindre son niveau d'excellence actuel. Le trait de caractère de ce domaine est une belle fraîcheur, particulièrement dans sa cuvée phare : le Clos de la Dioterie.

  • Domaine des Roches Neuves

    Thierry Germain, vigneron passionné, est depuis 1992 le propriétaire du Domaine des Roches Neuves qui ne cesse d’évoluer. Ce fils d'un négociant Bordelais n'avait que 23 ans lorsqu'il repris le domaine. A l'époque, la propriété avait déjà atteint un bon niveau grâce à son premier propriétaire l'oenologue Denis Duveau. Depuis 10 ans, Thierry Germain peut être fier d’être devenu une référence notable des vins ligériens. Il a considérablement élevé la qualité des appellations Saumur et Saumur-Champigny qu’il vinifie avec le même talent en rouge qu’en blanc. Cette qualité des vins du Domaine des Roches Neuves est due à un gros travail de la vigne où la biodynamie est pratiquée et certifiée, ainsi qu’à une maturité optimale des raisins lors des vendanges. Il va de soi que l’élevage sous bois est très soigné. Le fruité et la fraîcheur des vins de la Loire s’expriment avec finesse dans chacune des cuvées du domaine. La cuvée la Marginale est le porte étendard des Roches Neuves. Une cuvée d'exception qui révèle la pureté du fruit.
    La RVF, Guide 2015: 3*/3 "La plus belle progression de ces dix dernières années en Loire"
    Bettane & Desseauve: 5*/5 (Producteurs Exceptionnels). Domaine sélectionné au Tableau d'Honneur Bettane et Desseauve 2016.

  • Domaine Huet

    Le pionnier de l'appellation Vouvray
     
    La Maison Huet est un exemple pour la Biodynamie depuis de nombreuses décennies. Fondée en 1928 par Victor et Gaston Huet, ce domaine de 35 hectares a été géré au cours des trois dernières décennies par Noël Pinguet. Les trois principaux vignobles du domaine Huet sont de sols différent: Le Clos du Bourg est situé au-dessus de l'église de Vouvray sur les meilleurs coteaux. C'est un vignoble de 6 hectares qui dispose d'un sol peu profond. Il offre des vins puissants dotés d’une bonne structure. Le Haut-Lieu, dispose d’un vignoble de 9 hectares qui hérite dun sol profond et brun. Ses vins se montrent souples. Le Mont offre une surface totale de 8 hectares le long de la Loire, composé d'argile et de silice. Les vins sont élégants et féminins.

  • Domaine Eric Morgat

    Eric Morgat est issu d'une famille de vignerons à Beaulieu-sur-Layon. A l'âge de 25 ans, en 1995, il se lance un pari fou : avoir son propre domaine viticole en achetant des parcelles en friche ou d’anciennes vignes à l’abandon au coeur de l'appellation "Savennières". Passionné par le cépage chenin et les coteaux volcaniques/schisteux qui surplombent la Loire, Eric va pouvoir s'exprimer pleinement et librement dans la production de ses vins. Après des travaux titanesques de défrichage et de replantation, Eric Morgat a également mené de longues et fastidieuses recherches pour identifier et faire vivre les différentes variantes historiques de chenin.  "Cela me permettait de concilier ma soif d’aventure et de nouveauté tout en restant attaché à mes racines terriennes et angevines", dit-il. Avant qu'il ne rachète ces parcelles, elles étaient restées plus de 70 ans en friche.

  • DiVin Loire

    Aude et Emmanuel Clavier sont partis de rien mais avec de solides connaissances et des ancêtres vignerons. Après des études d'ingénieur et d'œnologie, ils se sont formés dans des châteaux du Bordelais et de Bourgogne, puis à l'étranger, en Australie, Nouvelle Zélande et au Chili. Lorsqu'ils ont décidé de se fixer, ils se sont naturellement tournés vers le Loir-et-Cher, terre natale d'Aude. 
    Situé à Oisly, entre la Loire et le Cher, en AOC Touraine, le Domaine DiVin Loire est ainsi né en 2014. Sur un terroir sabloneux et argileux propice à la culture de la vigne, le vignoble de 10 hectares se composent à 90% de sauvignon, et le reste en pineau d'aunis, pinot noir, gamay et cot. Le climat océanique dégradé est le plus continental de la région : un peu plus sec et plus frais, il apporte une plus grande finesse et fraîcheur aux vins.

  • Domaine La Paonnerie

    Le Domaine La Paonnerie se trouve dans le pays de la Loire. Avant de revenir s'installer à Paonnerie situé sur la rive droite, au plus profond d'Anjou, Agnès et Jacques Carroget ont passés quelques années en Hongrie, à Tokaj. Leur but était de découvrir une nouvelle méthode de production avant de revenir dans leur région. Cette expérience leur a permis de les influencer dans leur manière de faire les vins. A leur retour, ils convertissent le domaine en agriculture biologique. C'est en 2000, qu'ils obtiennent le Label AB et en 2001 qu'ils débutent leur production de vin sans soufre. Puis, en 2009, ils souhaitent passer à un mode de culture encore plus stricte, la biodynamie. Angès et Jacques mangent également bio, il était alors logique que le domaine prenne la même tournure. C'est un domaine encore trop peu connu malgré la qualité de leurs vins. 

  • Lucien Crochet

    Lucien Crochet est issu d'une famille de vigneron situé dans le Val de Loire. Il reprend le domaine familial en 1983, après avoir fait ses études à la faculté d'oenologie de Dijon puis un stage au Domaine Dujac, à Morey-Saint-Denis, en Bourgogne. Ses 2 grands-pères André Crochet et Lucien Picard étaient vignerons. C'est son père qui a réuni les deux domaines. A chaque millésime, il fait entre 7 à 8 cuvées pour expérimenter de nouvelles techniques de vinification et d'élevage. 

  • Domaine François Cotat

    A l'origine, Paul et Francis dirigeaient un domaine, qui a été divisé en deux entre leur 2 fils François et Pascal. François Cotat a repris les vignes de son père en 1998. La cuverie est situé à Chavignol et les vins sont produits en méthode traditionnelle. La vendange se récolte manuellement, aucune levure est ajoutée et la mise en bouteille se fait juste avant le début de l'été. Sa méthode de culture n'a pas changé depuis l'époque de son papa, ce qui donne de grands Sancerre, très mûrs avec un potentiel de garde incroyable. 

  • Domaine Pithon-Paillé

    Pithon-Paillé, l'un des virtuoses du Chenin ! Début 2008, Jo Pithon et Isabelle ont donc changé de cap dans leur travail de vigneron et ont décidé de créer ce négoce avec Joseph Paillé, fils d’Isabelle, et Wendy Paillé sa femme. En complément de la partie négoce, le domaine Pithon-Paillé exploite un peu plus de 13 hectares cultivés en culture biologique sur 5 terroirs. Jo Pithon aime cette idée d’élevage du vin, de monter les vins en qualité, d’élever comme pour un enfant ; le révéler, développer ses qualités.

  • Philippe Alliet

    Dans les années 1990, Philippe et Claude Alliet se lancent vers un nouveau style de vin. Des cuvées qui mettent en avant le Cabernet Franc, cépage mythique des vins de Loire à travers ces différentes cuvées : Vieilles Vignes, L'huisserie, Coteau de Noiré. Depuis 2005, le fils de Philippe, Pierre, a rejoint l'exploitation familiale pour créer des vins élégants et perpétuer la renommée du domaine. Les techniques de vinification ont évoluées au domaine au fil des années. Philippe et son fils ont laissé les barriques bordelaises au profit de fûts de chêne utilisés. En 2016, les vins touchent l'excellence, sont raffinés et comptent parmi les plus grands vins de Loire. 

  • Vignoble Les Blondins

    Le vignoble Les Blondins a été planté en 1992 par Pierre Troisgros et Robert Serol sur un coteau escarpé exposé plein sud. Ce vignoble est le fruit d'une histoire d'amitié familiale. Le terroir granitique permet au Gamay Saint-Romain de s'exprimer pleinement. Les vins issus de ce vignoble sont cultivées en bio depuis 2008 et sont certifiées par ECOCERT. 

Filtrer la liste

Prix

5 € - 105 €

En promotion